21 Novembre: La Présentation de le Vierge Marie
À celle qui est infiniment jeune.
Parce qu’aussi elle est infiniment mère.

À celle qui est infiniment droite.
Parce qu’aussi elle est infiniment penchée.

À celle qui est infiniment joyeuse.
Parce qu’aussi elle est infiniment douloureuse.

À celle qui est infiniment touchante.
Parce qu’aussi elle est infiniment touchée.

À celle qui est infiniment céleste.
Parce qu’aussi elle est infiniment terrestre.

À celle qui est infiniment éternelle.
Parce qu’aussi elle est infiniment temporelle.

À celle qui est Marie.

À celle qui est la plus près de Dieu.
Parce qu’elle est la plus près des hommes.

Charles Péguy

27 Novembre: La Médaille Miraculeuse

O Marie, conçue sans pêche",
priez pour nous qui avons recours à vous."
Telle est la prière que tu as inspirée, O Marie, à sainte Catherine Labouré, en ce lieu même, voilà cent cinquante ans et cette invocation, désormais gravée sur la médailles est maintenant portée et prononcée par tant de fidèles dans le monde entier!

En ce lieu béni, j'aime te redire moi-même, aujourd'hui, la confiance, l'attachement très profond dont tu m'as toujours fait la grâce.
"Totus tuus." je viens en pèlerin, après tous ceux qui sont venus dans cette chapelle depuis cent cinquante ans.

Le Christ demande aujourd'hui à son Eglise une grande oeuvre de rénovation spirituelle. Et moi, humble successeur de Pierre,
C’est cette grande oeuvre que je viens te confier.

Nous te prions pour que, grâce à l'Esprit Saint, la foi s'approfondisse et s'affermisse dans tout le peuple chrétien,
pour que la communion l'emporte sur tous les germes de division.
Nous te prions spécialement pour ce peuple de France, pour l'Eglise qui est en France.

Nous te prions pour celles qui habitent cette maison et qui accueillent au coeur de cette capitale fiévreuse tous les pèlerins qui savent le prix du silence et de la prière.

Jean Paul II
Paris, la chapelle de la Médaille miraculeuse,
31 mai 1980