Qu'est-ce que c'est ?

Toute vocation à cette vie consacrée reste un mystère. C’est un passage du Christ dans une existence et un appel que rien n’explique.

- C’est tantôt une rencontre soudaine, éblouissante: « Viens, suis-moi! » ;

- Ou bien un amour qui germe en silence et qui jaillit enfin dans une certitude.

***

La question alors va se poser : «  Seigneur, que veux-tu que je fasse ? » Cette question interroge le fond même de ce cœur, qu’une grâce secrète travaille sans cesse.

Viendra le jour enfin, où la réponse va surgir, peut être encore hésitante et timide ; ou bien prompte, résolue, joyeuse, mais toujours libre et porteuse de paix :

« Oui, Seigneur, avec ta grâce, je veux te suivre.

Je te donne ma vie, partout où tu iras, partout où tu m’enverras, j’irai avec toi ! »

***

C’est déjà l’alliance d’amour avec Celui dont on se sait aimé et qu’on aime : Jésus, le Christ. C’est pourrait-on dire encore, mettre sa signature personnelle au bas d’une page blanche, sur laquelle Dieu écrira ce qu’Il attend de notre existence, jour après jour.

« Ma vie tout entière, Seigneur, je te la donne à la manière de Marie, pour ton plaisir et pour toujours ! »

C’est là, tout le secret de la vie consacrée...

Mais pourquoi "l'Annonciade" ?

« Ce désir profond que j’avais de plaire au Christ, je savais ne pouvoir le réaliser pleinement qu’en le confiant à Marie. Le Seigneur m’a permis alors de découvrir, à l’Annonciade, justement, ce que je cherchais. »

« Plaire au Christ en imitant Marie... »

Jean-Paul II dit aux religieuses : 

« Marie est la Mère et le Modèle de ceux qui vivent la vie consacrée. Votre vie devrait refléter la vie de Marie... »

Et Sainte Jeanne précise :

« Premièrement et avant tout, ayez continuellement la Vierge elle-même devant les yeux... Que la Vierge soit votre modèle, votre oracle et votre règle et n’ayez nul autre souci que de plaire parfaitement à votre Epoux (le Christ), par l’imitation de la Vierge. »

Il s’agit donc non d’une « loi », mais d’une vie rendue possible aujourd’hui.

Chaque sœur doit en quelque sorte, rendre Marie présente au monde d’aujourd’hui. C’est là l’inspiration reçue par sainte Jeanne et transmise à ses soeurs dans ses statuts :

« Que ceux qui les voient, voient Marie vivant encore en ce monde. »

Cette parole - unique et audacieuse comme le sont celles de l’Esprit Saint - a ouvert bien des chemins et comblé bien des coeurs.

***

Il est intéressant de terminer par cette affirmation du co-fondateur de l’Annonciade,

le Père Gabriel-Maria, qui confirme, en quelque sorte, l’inspiration même reçue par la fondatrice :

« Madame, lui dit-il, il faut que vous compreniez que chaque Ordre a sa manière de faire à part... De même la religion de la Vierge Marie que vous voulez instituer aura sa manière de faire et ne pourra avoir une autre forme de vie que la seule vie de la Vierge Marie... »

-« Pour l’honneur et le plaisir de Dieu »

"Et pour le salut du monde."

***

Spiritualité de l'Ordre

Une Annonciade vous parle :

Notre Ordre a été fondé par sainte Jeanne de France, pour que, sur la terre, chacune de nous, bien consciente de ses propres déficiences, devienne cependant conforme à la vie de la Vierge Marie, pour l’honneur de Dieu et le salut du monde.

C’est là notre vocation spécifique. C’est là notre grâce et notre rôle dans l’Eglise de ce temps :

- Marie, dans la vie fraternelle, dans le moindre secours comme dans l’humble pardon donnés sans compter parmi nos soeurs et à qui que ce soit ;

- Marie, dans les difficultés inévitables, portées dans la prière et le silence d’une foi profonde ;

- « Marie en tout », vivant en notre vie, pour le plaisir du Christ, c’est faire jaillir secrètement de nos monastères comme une immense grâce mariale qui atteint par nous, toute l’humanité. Peu importe que nous ne puissions nous mêmes en avoir pleine conscience. Le jour viendra où chacune de nous pourra dire : « heureuse, heureuse es-tu d’avoir cru.

A la louange du Seigneur, notre seul Amour, donnons spécialement tout notre soin, notre force ou notre fatigue. Dans la même mesure nous atteignons le cœur de Dieu et participons avec et à la manière très humble de Marie, à l’œuvre rédemptrice du Christ son Fils.

Jean-Paul II nous dit que « la spiritualité de Marie est une spiritualité de totale intimité avec le Christ ».

C’est la spiritualité même de l’Annonciade : aimer le Christ à la manière de Marie. Se laisser pétrir de l’amour de Marie pour le Christ, sans condition. C’est là le cœur même de notre vie.